2 Commentaires

Du « Yahooboy Nigérian » au « brouteur Ivoirien » : entre acculturation et enculturation

L’analyse des mécanismes et différentes variantes du « scam 419 », laisse transparaitre que l’activité prolifère :

  • Dans des contextes d’instabilité et de corruption, les stratagèmes utilisés trouvant de la crédibilité sur des faits d’actualités (crise militaire, guerre civile, etc.)
  • Dans des zones dotées d’infrastructures relativement développées de fourniture d’accès local à Internet.
  • Dans des zones offrant un faible niveau de contrôle, c’est-à-dire très peu structurée sur le plan légal et structurel en matière de répression/détection de la cyberescroquerie.

Avec un environnement des TIC en plein essor illustré par la prolifération des cybercafés, l’augmentation du nombre d’usagers et un contexte de crise politico-militaire qui avait plongé le pays dans une crise d’anomie généralisée, la Côte d’Ivoire présentait les prédispositions idéales pour « accueillir » cette nouvelle forme de criminalité. On assistait alors à un exode progressif d’une certaine catégorie de criminels venus du Nigéria et porteurs de la culture du scam 419 au cours de l’année 2002. Cet exode allait s’intensifier dans les années suivantes au point de créer une sous-culture délinquante, qui n’allait avoir aucun mal à se rependre et se populariser en Côte d’Ivoire, en dépit de la barrière linguistique dans le courant de l’année 2006.

Du yahooboy au brouteur

Du « Yahooboy Nigérian » au « brouteur Ivoirien »

La sous-culture délinquante créée par les ‘populations’ venues du Nigeria s’est progressivement encrée dans le paysage sociologique Ivoirien de 2002 jusqu’à 2006.

L’interpénétration entre ces sous-cultures criminelles et une bonne frange des populations locales, des jeunes en majorité, s’est opérée quand les cybercriminels venus du Nigeria ont entrepris à cause du durcissement des cibles anglophones, de s’attaquer à un « nouveau marché [1]». En effet, les mesures de sensibilisation et prévention contre le scam 419 mises en place par le gouvernement Nigérian, avec l’appui des Etats Unis d’Amérique, ont eu pour effet de rendre les populations anglophones (des pays majoritairement touchés par le phénomène) de moins en moins vulnérables à ces formes nouvelles d’arnaque. Rendant ainsi le terrain de jeu, moins propice à l’exercice de l’activité cybercriminelle.

On peut considérer que cet état de fait est en sus des raisons évoquées plus haut, l’un des motifs qui ont poussé les cybercriminels Nigérians, à investir la Côte d’Ivoire. Cependant la barrière linguistique allait constituer un grand frein à l’exercice de l’activité. En effet, l’échafaudage de tout le stratagème constitutif de l’arnaque nécessitait, pour être crédible et avoir des chances de prendre des victimes au piège, d’avoir une bonne maitrise de la langue française.

Une relation de dépendance entre les deux groupes sociologiques prenait ainsi progressivement forme. Les cybercriminels Nigérians et anglophones pour la plupart, s’attachaient les services de jeunes Ivoiriens ayant une maitrise basique de la langue française, comme interprètes ; afin de réaliser leurs escroqueries. On peut en conclure que par acculturation, des jeunes Ivoiriens ont adhéré aux modes de vie délinquantiels structurant les sous-cultures de yahooboys. En effet, l’acculturation désigne les phénomènes qui se produisent lorsque des groupes d’individus viennent en contact continu, et les changements qui s’en suivent dans les modèles culturels d’un ou des deux groupes.

Les évolutions de la cyberescroquerie en Côte d’Ivoire découlent donc de l’apprentissage progressif et continu des rouages du scam 419, auprès de pairs plus chevronnés. Philippe Breton et Serges Proulx évoquent le concept « d’appropriation », pour définir des situations particulières d’apprentissage et d’adhésion totale à un mode de vie. Selon les auteurs, pour parler d’appropriation, trois conditions sociales doivent être réunies. Tout d’abord, l’usager doit démontrer un minimum de maitrise technique et cognitive de l’objet technique. Ensuite, la maitrise devra s’intégrer de manière significative et créatrice aux pratiques quotidiennes de l’usage. Enfin, l’appropriation ouvre des possibilités de détournements, de réinvention ou même de participation directe des usagers à la conception des innovations[2].

L’appropriation de ce mode de vie délinquantiel, dans le contexte de crise sociopolitique, économique et sécuritaire précaire dans lequel était plongé le pays a favorisé l’éclosion d’une nouvelle race de criminels. Certes façonnés dans le moule du yahooboy, mais avec des spécificités totalement locales et adaptées au contexte sociologique Ivoirien.

Extrait tiré du rapport d’étude: « Enjeux socio-économiques de la Lutte contre la Cybercriminalité en Côte d’Ivoire », Aman Vladimir, 2015.

[1] Nouvelles cibles moins informées et alertes sur la pratique criminelle

[2] Breton et Proulx, 2002, p. 255, ibid., p.255-256)

Publicités
Poster un commentaire

Vladimir Aman: Son Combat Contre La Cybercriminalité En Côte D’ivoire

Quand une blogueuse publie à chaud les échanges que nous avons eu lors d’une interview, ça donne ce super article, que je vous invite à lire absolument!

Les Découvertes d'Aamlorie

Vladimir est un jeune ivoirien qui a décidé de se consacrer à la lutte contre la cybercriminalité en Afrique francophone et plus particulièrement en Côte d’Ivoire. Son combat se fait par le moyen de la sensibilisation à travers son blog mais aussi de séance de formation dans des écoles et autres lieux où il est sollicité. A travers, ces lignes qui suivent, j’espère que vous en  saurez plus sur lui et sur ce fléau qui est devenu de plus en plus répandu dans nos nations africaines. Bonne découverte !

LDA : Que pouvons-nous savoir sur toi que tu n’as pas écrit en présentation sur ton blog?

Vladimir : J’ai fait une formation universitaire aux antipodes du métier et de la carrière que j’embrasse. De plus je n’ai pas suivi de cours de sécurité informatique ou de programmation, mais ma passion pour cette discipline m’a poussé à me cultiver en la matière et arriver…

View original post 1 118 mots de plus

Poster un commentaire

Cybersécurité et propriété intellectuelle

2 Commentaires

Facebook: trois changements à venir sur votre fil d’actualité

Cybercriminalité

Nouveaux changements sur Facebook. Ce mardi, le réseau social a annoncé une modification de son algorithme, qui va impacter les fils d’actualité et les publications qui y sont affichées. Ces changements sont récurrents. Ils sont scrutés de très près par les administrateurs de pages, qui cherchent à toucher un public toujours plus large. Facebook doit alors arbitrer entre ces intérêts et la nécessité de satisfaire les besoins de ses membres, qui doivent aussi pouvoir accéder aux publications de leurs amis les plus proches.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/high-tech/facebook-trois-changements-a-venir-sur-votre-fil-d-actualite_1673831.html#Yzdgfexe6GjPvrHT.99

View original post

Poster un commentaire

Protéger ses comptes: Comment créer le mot de passe parfait?

Source: CI-CERT

Source: CI-CERT

%d blogueurs aiment cette page :